mardi 25 juin 2013

Petite surprise de la « Saint Jean »!



C’est sur le coup de 16h30 que nos deux autos s’immobilisent devant la Maison d’Alzon, juste derrière le Centre Culture et Foi, communément appelé « Le Montmarte ». La gang à Claude et Thérèse Lamontagne se prête à gagner le Parc des Chutes-de-la-Chaudière, ce merveilleux havre de nature au cœur du territoire lévisien, lieu choisi pour célébrer la Saint Jean, fête nationale du Québec.

Elle est composée de quatre laïcs de l’Assomption (Claude et Thérèse Lamontagne, Chantal Rouette et Marie-Marthe Huart), d’un jeune volontaire (David Breton) et de quatre religieux (Joseph, Gaston, Edouard et Sébastien). Après quelques petits échanges des nouvelles, le départ est donné! Notez que tout a été prévu pour une célébration digne de ce nom et les précautions ont été prises: si la pluie nous dérange, la fête se termine chez Claude Lamontagne.

Dès notre arrivée, nous avons eu la prudence de choisir une table située aux abords de la paillote en bois, ce qui nous donnerait la possibilité de nous y abriter en cas de pluie. Cette stratégie a fait mouche car à peine installés, il a commencé à pleuvoir, mais à petites gouttes.
           
Mais quelques cinq minutes plus tard, la petite pluie s’est muée en un violent orage, nous obligeant ainsi à trouver refuge dans la paillote. L’apéro était pris, et nous nous apprêtions à prendre le repas de fête quand les choses se sont empirées.

La vague d’eau et de vent violent nous a finalement obligés de disposer du lieu malgré notre témérité ! On  voulait se consoler de ce désastre avec l’idée d’aller poursuivre la fête chez Claude et Thérèse, mais nos tenues étaient tellement mouillées qu’il nous a fallu  absolument plier bagage!

Aux nouvelles du soir, nous apprenions que dans l’ensemble du territoire québécois, les orages de ce jour ont également entraîné d’innombrables coupures d'électricité en début de soirée. Et vers 22h00, on apprenait sur les ondes de TVA qu’Hydro-Québec répertoriait plusieurs pannes impactant plus de trente mille foyers.

Parmi les régions les plus touchées, on citait la Montérégie et la Lanaudière, avec un nombre considérable de résidences privées d'électricité. D’une violente intensité, ces intempéries ont également fait sauter de nombreux disjoncteurs en Outaouais, sur l'île de Montréal et dans les Laurentides.

Malgré tout, on est rentré heureux de notre audacieuse aventure, arborant un petit refrain, composé en plein orange qui disait presque ceci : « Je n’ai jamais eu une « Saint Jean » qui me réjouit autant » !

Sébastien Bangandu, aa


Aucun commentaire: